Mona Bigoudi

Nadira Aouadi (auteure), Bruno Salamone (illustrateur), les éditions Slalom, 2021, 93 pages

Des éditions Slalom et de la collection « Tuschuss », Mona Bigoudi est une BD jeunesse tout en humour qui aborde les émotions, principalement la colère. On aborde aussi le thème de la différence et de la tolérance. Cette bande dessinée, divisée en 4 sections, est adressée aux enfants de 7 ans et plus

« La famille Bigoudi vit dans un monde de monstres gentils où chacun a ses petites particularités. Mona, leur fille, a du mal à assumer la sienne : elle se transforme en créature hideuse, suante et baveuse dès qu’elle ressent une contrariété. Or Mona a bien du mal à contrôler ses émotions. Gare aux jets de flammes, aux crachats de bestioles… et aux fous rires! »

Mona a bien des raisons d’être contrariée. Elle vient de déménager, ce qui implique qu’elle devra aussi fréquenter une nouvelle école. Sa voisine Emi, ne sait pas garder un secret et révèle celui de Mona à tout le monde. Puis Kevin, un vrai pot de colle, il passe tout son temps collé sur elle. Mona en a plus qu’assez, elle se fâche, devient désagréable et se transforme encore en ogresse. Elle se sent incomprise et elle est déçue d’elle-même. Elle aimerait pouvoir se maîtriser, contrôler ses émotions.

Tout au long de l’histoire, Mona essaye d’assumer ce qu’elle est tout en essayant d’être acceptée par les autres. Par chance, sa nouvelle enseignante a un secret qu’elle cache bien et qui pourrait bien aider.

Dans cette BD, l’auteure et l’illustrateur proposent aux enfants de rire d’un sujet qui les concerne tous pour mieux l’appréhender et le comprendre, celui de la gestion des émotions.

Pour ma part, je trouve qu’il est important d’apprendre à se contrôler personnellement, mais il est important de s’exprimer quand une émotion nous envahit. Il y a simplement différentes façons de le faire. Selon moi, il faut accepter nos émotions et comprendre ce qu’elles ont à nous dire. Je préfère qu’on apprenne à vivre ensemble avec nos différences plutôt que de la même façon.

Du point de vue des illustrations, les couleurs aux teintes pastelles apportent une certaine touche colorée à la BD, du dynamisme et un univers super rigolo rempli d’humour.

Ce qu’en a pensé ma fille (8 ans) : J’ai aimé la BD. Les monstres sont rigolos, les pages sont colorées, mais le texte est parfois plus… serré! Je veux dire que sur quelques pages, il y a beaucoup de bulles avec du texte, et c’est parfois mélangeant. J’ai aimé découvrir l’histoire et la famille de Mona Bigoudi qui dégage beaucoup d’amour et d’amitié.

*Merci à Interforum Éditis Canada pour le livre offert!*

Note : 3.5 sur 5.

Note : Le nombre d’étoiles accordé est décerné par moi-même.

Pour vous procurer cet album, cliquer sur l’information en orange en tête d’article. Cela vous mènera directement sur leslibraires.ca et ainsi vous encouragerez les librairies indépendantes du Québec. ❤️

N’hésitez pas à m’écrire dans les commentaires!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s